L’économie circulaire devient une opportunité d’investissement

Louer plutôt qu’acheter et réparer plutôt que jeter. Une société de gestion genevoise parie sur le développement de ces principes de consommation.

L’économie circulaire, c’est Philips qui loue de la lumière plutôt que de vendre ses ampoules. C’est Rolls-Royce qui loue de la puissance plutôt que de vendre des moteurs d’avions. Dans ces deux exemples réels, le producteur devient un fournisseur de service, en échange d’un abonnement. Il a donc tout intérêt à ce que ses produits soient fiables et performants: moins il aura à les réparer et plus il gagnera de l’argent.

Le Temps // admin // 26.06.18

Comments are closed.

print

Read Also from